Je suis (toujours) Charlie

je-suis-charlie-blogme758 Janvier 2015: Lettre in extenso à mes enfants (e-mail du 8 Janvier 2014, à 11:47)

Coucou,

Je ne pourrai malheureusement pas être à la manif samedi, mais j’espère que vous, habitant Paris intra muros, y serez quelques minutes pour marquer l’événement d’hier, car c’est un événement sociétal, même si on n’est pas forcément d’accord avec ce que diffuse Charlie Hebdo !

Je participerai à ce mouvement populaire à ma façon.

Quelques mots personnels sur ce qui s’est passé hier:

1- Ne faites pas d’amalgames entre « être un français de confession musulmane en France » et ces criminels de droit commun, qui ont confondu toutes les valeurs de notre société: religion, démocratie, expression de la presse, etc… Leur but n’est pas bien clair (leur esprit aussi d’ailleurs …); mais ceux qui ont télécommandé cet attentat (et il y en a surement derrière tout cela) ont un but très clair: foutre le bordel en France en espérant des réactions en chaine (action-réaction, oeil pour oeil, dent pour dent, etc …; bref, tous les vieux schémas habituels de la terreur destinés à impressionner des foules forcément craintives et à les faire réagir négativement par les tripes !).

Le travail de sape va continuer, c’est sûr ! La question est: jusqu’où ?

2- Aussi, le mieux est d’opposer – tout de suite – la sérénité face à l’événement en manifestant, nombreux, calmement, et en espérant que cela fera réfléchir les Français (à défaut de faire réfléchir les commanditaires qui sont très loin des valeurs de notre Société), le bras armé de ces mêmes commanditaires, c’est à dire ces centaines de français, paumés dans leur vie de tous le jours, en France, et se réfugiant dans l’absurdité d’un mouvement plus global qu’ils ne comprennent pas eux mêmes.

3- Car, ce sont bien des français comme vous et moi qui ont fait cela, et on doit aussi se poser la question de savoir: comment en est-on arrivé là avec des jeunes que la République est censée intégrer et faire adhérer à nos valeurs ?

A cet égard, la responsabilité de nos représentants politiques et de la classe médiatique est immense (mais c’est un autre débat qui, j’espère, va s’engager dans les mois qui viennent et qui débouchera au moins sur une prise de conscience sur ce que nous sommes ou pas).

4- L’émotion à travers le monde est incroyable mais a ses limites qui très vite vont apparaitre lorsque le bruit médiatique va retomber:

– la France va-t-elle continuer à vouloir vivre dans un monde de « bisounours » et se lancer dans des lois répressives (comme ce fut le cas aux USA après le 11 Septembre) afin de protéger les millions de « bisounours baba », et ce faisant défendre ceux qui sont déjà protégés en laissant de coté les autres, et notamment tous ces jeunes criminels en puissance qui, il faut le dire, ont eu moins de chances que d’autres ?

– Ou au contraire, accepter la réalité d’un monde « global » plus dur mais où chacun peut saisir sa chance pour réussir s’il en a les capacités ou la volonté, tout en s’intégrant d’une façon démocratique dans une France plus ouverte ?

En conclusion, j’espère qu’il y aura samedi, beaucoup de personnes – et surtout des français de confessions religieuses et d’origines très différentes: pas seulement les bobo/gaucho habituels et quelques musulmans bons teints !

Voilà ! C’est la 1ère fois que je vous fais part de ces quelques « mots engagés », mais sachez que j’ai été très touché par cet événement d’hier et ne pas réagir au moins vis à vis de sa propre famille, aurait été pour moi une lâcheté personnelle !

Bisous et soyez néanmoins prudents !

Papa

Extraits de fr.wikipedia.org (Attentat_contre_Charlie_Hebdo) : L’attentat contre Charlie Hebdo est une attaque terroriste islamiste perpétrée contre le journal satirique Charlie Hebdo le 7 janvier 2015 à Paris, jour de la sortie du numéro 1 177 de l’hebdomadaire. C’est le premier des attentats de janvier 2015 en France.

Vers 11 h 30, les frères Chérif et Saïd Kouachi pénètrent dans le bâtiment abritant les locaux du journal armés de fusils d’assaut et y assassinent onze personnes, dont huit membres de la rédaction.

Les victimes de la tuerie sont les dessinateurs Cabu, Charb, Honoré, Tignous et Wolinski, la psychanalyste Elsa Cayat, l’économiste Bernard Maris, le policier Franck Brinsolaro qui assurait la protection de Charb, le correcteurMustapha Ourrad, Michel Renaud, fondateur du festival Rendez-vous du carnet de voyage invité pour l’occasion, et Frédéric Boisseau, un agent de la société Sodexo, chargée de la maintenance du bâtiment.

Un gardien de la paix, Ahmed Merabet, est tué sur le boulevard Richard-Lenoir par l’un des deux criminels, au cours de leur fuite. Le bilan final est de douze personnes assassinées et de onze blessées, dont quatre grièvement.

Les deux auteurs du massacre sont tués deux jours plus tard — au nord de Paris, à Dammartin-en-Goële par les membres du GIGN qu’ils attaquaient au fusil d’assaut en sortant de l’imprimerie où ils s’étaient retranchés. Les assassins se réclamaient d’Al-Qaïda dans la péninsule Arabique (AQPA), qui revendique ensuite officiellement l’attentat.

Parallèlement, un complice des frères Kouachi, Amedy Coulibaly, assassine Clarissa Jean-Philippe, une policière municipale à Montrouge le 8 janvier puis, le lendemain, tue quatre personnes de confession juive au cours d’une prise d’otages dans une supérette casher porte de Vincennes, qui s’achève le même jour avec sa mort lors de l’assaut policier.

Le retentissement de ces événements est considérable, aussi bien en France qu’à l’étranger : des manifestations de soutien ont lieu dans de nombreuses villes de France et dans le monde. Quarante-quatre chefs d’État et de gouvernement participent à Paris à une une marche républicaine le dimanche 11 janvier 2015, qui rassemble plus d’un million et demi de personnes, tandis que sur deux journées, plus de quatre millions de Français défilent sur tout le territoire.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s